Selon des chercheurs de l'University College London, fixer des objectifs clairs dans les politiques de santé nationales et mondiales est essentiel pour réduire le nombre d'enfants morts-nés. Dans un article publié le 24 septembre 2015 dans le British Medical Journal, ils affirment que si rien n'est fait, le nombre d'enfants morts-nés pourrait atteindre 52 millions d'ici 2035. Ils préconisent l'introduction d'objectifs précis pour inciter à davantage d'investissements dans les soins périnataux, ce qui pourrait réduire de moitié ce fléau. Ils regrettent que des objectifs concernant la mortalité périnatale ne soient pas inclus dans les objectifs de développement durable 2015 – 2030.

En savoir plus: BMJ Press Release: Stillbirth should be given greater priority on the global health agenda, argue experts 

Vous devez être membre de santematernelle.pro pour ajouter des commentaires !

Join santematernelle.pro

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes répondent –

Bibliothèque

Managers RHS
Accessibilité
Chercheurs
UNFPA
Qualité
Article scientifique
Pratique médicale
Planification
OMS