Professionnels de la santé

La presse et les ONG ont applaudi le communiqué de presse du 12 novembre publié par l'OMS, différentes agences de l'ONU et le groupe Banque Mondiale. Le remarquable recul mondial de la mortalité maternelle, nouvelle très positive, recouvre comme toujours des réalités très contrastées, mais les progrès sont partout indéniables : l'Afrique subsaharienne, où surviennent 2 décès sur 3 (66%), a enregistré aussi malgré cette statistique sévère une chute considérable de la mortalité entre 1990 et 2015 (de 987 à 546 pour 100 000 naissances vivantes).

Une nouvelle étape s'ouvre, celle des objectifs de développement durable (ODD), qui d’ici à 2030 visent à faire passer le taux mondial de mortalité maternelle au-dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes. Pour ce faire, il faudra accélérer la baisse du taux de mortalité maternelle de 7,5 % par an à partir de l’année prochaine, alors qu’il n’a baissé que de 2,3 % par an entre 1990 et 2015.

En bonne place dans les mesures préconisées pour éviter toujours plus de décès figure le renforcement des compétences des sages-femmes et agents de santé.

EN SAVOIR PLUS : Le nombre de décès maternels a baissé de 44 % par rapport à 1990

 

Vous devez être membre de santematernelle.pro pour ajouter des commentaires !

Join santematernelle.pro

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes répondent –

Bibliothèque

Managers RHS
Accessibilité
Chercheurs
UNFPA
Qualité
Article scientifique
Pratique médicale
Planification
OMS